Québec drapeau

Branché au travail : 3 500 nouvelles bornes électriques

26 février 2014


Crédit photo : Roch Théroux

De gauche à droite
Mme Pauline D’Amboise, secrétaire générale et vice-présidente Gouvernance et Responsabilité sociale, Mouvement Desjardins
Mme Martine Ouellet, ministre des Ressources naturelles
M. Louis Tremblay, président d’AddÉnergie Technologies.

Dans la foulée de la Stratégie d'électrification des transports 2013-2017, la ministre des Ressources naturelles, Mme Martine Ouellet, a lancé aujourd’hui Branché au travail, un programme sur l’installation de bornes électriques en milieu de travail. Ce programme contribuera d’ici trois ans, à l’installation de 3500 bornes sur les lieux de travail ainsi qu'au déploiement des véhicules électriques tant au sein des flottes de véhicules d’entreprises que des voitures d’employés.

« Nous sommes nombreux à espérer le jour où il sera habituel de croiser des voitures électriques sur les routes du Québec. Ce rêve, le gouvernement du Québec est déterminé à en faire une réalité. Nous y croyons et nous agissons en conséquence », a souligné Martine Ouellet.

Ainsi, les entreprises, municipalités ou organismes qui acquièrent et installent une borne de recharge avant le 31 décembre 2016, pourront bénéficier d’une aide financière couvrant 75% des coûts admissibles pour l’acquisition et l’installation d’une borne électrique en milieu de travail jusqu’à un maximum de 5000 $ par borne. Le programme prévoit que la recharge sera offerte gratuitement aux employés des organisations visées. Le programme Branché au travail favorisera l’introduction des véhicules électriques au Québec et contribuera à diminuer les émissions de gaz à effet de serres (GES) dans le secteur du transport.

« Au nom du Mouvement Desjardins, je salue la décision du gouvernement du Québec, a marqué Mme Pauline D’Amboise, vice-présidente, Gouvernance, Responsabilité sociale et Secrétariat général. En octobre dernier, dans le cadre de la consultation sur l’avenir énergétique du Québec, nous avions souhaité que des programmes soutiennent les entreprises et les particuliers dans la transition vers des véhicules électriques, incluant la mise en place d’infrastructures comme les bornes de chargement. Le programme Branché au travail arrive donc à point nommé et nous en ferons la promotion auprès de nos caisses et filiales au bénéfice de leurs employés. Nous croyons qu’il s’agit d’un levier efficace pour atteindre des masses critiques de véhicules électriques dans les différentes régions du Québec. » Desjardins a déjà des bornes de chargement au complexe Desjardins à Montréal, chez six caisses et, sous peu, s’ajoutera la Cité Desjardins de la coopération à Lévis. Toujours en matière de lutte aux GES, Mme D’Amboise rappelle que Desjardins Assurances alloue à ses clients des rabais d’assurance de 10 % pour les véhicules hybrides à 20 % pour les voitures électriques. De plus, son programme Ajusto entraîne une réduction de consommation de carburant par une conduite plus écologique.

10 000 nouvelles bornes électriques

La Stratégie d’électrification des transports prévoit le déploiement de 10 000 nouvelles bornes électriques sur l’ensemble du territoire québécois. Aux 3500 bornes électriques annoncées aujourd’hui dans le cadre de Branché au travail, ce sont 1000 bornes électriques dans les établissements gouvernementaux et 500 bornes électriques dans le cadre du Circuit électrique qui seront ajoutées. De plus, 5000 bornes supplémentaires seront ajoutées dans le secteur résidentiel à travers le programme Roulez électrique.

« L’électrification des transports aura des retombées très positives pour tout le Québec et permettra non seulement de réduire nos émissions de GES et notre consommation de pétrole, mais créera des emplois structurants à valeur ajoutée et ce, tant pour le marché québécois que pour celui de l’exportation. C’est pourquoi notre gouvernement souhaite faire du Québec un leader mondial en la matière », a indiqué Martine Ouellet.

Stratégie d’électrification des transports

Plus de 500 millions de dollars seront consacrés pour encourager l’électrification des transports au Québec. Avec sa Stratégie d’électrification des transports, le gouvernement du Québec veut stimuler le développement économique et créer des emplois de qualité dans toutes les régions du Québec. En plus de bonifier l’offre du transport collectif électrique, l’utilisation des véhicules électriques ainsi que la recherche et l’innovation seront favorisées. Mentionnons que ces actions contribueront à réduire de 25% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020.

Portail gouvernemental

© Gouvernement du Québec, 2011-2012